L'Agriculture

Au cœur du bas bocage vendéen, les terres agricoles de Nieul le Dolent, plutôt acides, se prêtent à la polyculture élevage. Sans être d’un potentiel important en culture de vente, ces terres ont des rendements raisonnables en fourrage servant à nourrir les animaux. Le remembrement datant d’une trentaine d’années, le drainage et l’irrigation qui s’ensuit ont encouragé les jeunes agriculteurs à s’installer.

Avec 120 hectares en moyenne, nos exploitations, plus grandes que la moyenne départementale se partagent les 2124 ha. L’âge moyen des agriculteurs est de 43 ans.

 

 

Parmi ces exploitations, on trouve 3 exploitations pour le lait de vaches, 1 exploitation pour le lait de chèvres et 15 exploitations produisent la viande bovine associée à un hors sol (poulets, lapins, porcs) ou à une activité de tourisme.

A noter que toutes les exploitations cultivent des céréales (blé, maïs, …) et 2 d’entre elles cultivent près de 20 ha d’haricots secs chaque année.

Les démarches de certification ou de label conduisent les agriculteurs à tenir un cahier des charges et à accepter les contrôles des organismes de certification. Les agriculteurs nieulais respectent les réglementations en vigueur, que ce soit en matière d’environnement (dosage d’engrais et de pesticides, mise aux normes bâtiments d’élevage). Le bien être animal est recherché avec un bon suivi alimentaire, sanitaire et le logement du cheptel dans de bonnes qualités.

 

 

 

 


    
Les terres d’une exploitation sans repreneur familial sont destinées à l’agrandissement, à la restructuration et à l’installation en GAEC.

La commune compte actuellement 35 exploitants répartis sur 19 exploitations :
- 8 exploitants individuels
- 2 EARL
- 8 GAEC
- 1 SCEA